VIH/SIDA en Afrique

Une décennie de progrès a permis d’envisager quelque chose d’inimaginable auparavant : qu’il était possible d’en finir avec l’épidémie de sida comme menace de santé publique. Une décennie de transformation qui posé les jalons, avec une communauté internationale unie derrière l’objectif d’en finir avec l’épidémie de sida d’ici à 2030.

Les progrès enregistrés en Afrique orientale et australe, la région du monde la plus touchée, suscitent l’optimisme à l’échelle mondiale. Dans cette région, le nombre de personnes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral a plus que doublé depuis 2010, atteignant près de 12,5 millions de personnes en juin 2017. En Afrique orientale et australe, les nouvelles infections à VIH ont baissé d’un tiers en seulement six ans, tandis que le nombre de décès dus au sida a chuté de 42 % sur la même période.

Un nouveau rapport publié par l’ONUSIDA montre que la fin de l’épidémie de sida en Afrique est possible à condition d’assurer les investissements et de mettre en place des plans pour la durabilité à long terme.

Source : ONUSIDA